Quel type de faux plafond pour son bureau ?

Pour un projet d’aménagement d’espace, qu’il soit magasin, comble ou bureau, à part le revêtement mural, le faux plafond est une solution idéale. C’est également une manière d’améliorer le confort visuel et acoustique de votre espace.

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

C’est un habillage intérieur à la fois pratique et esthétique afin de recouvrir un plafond d’origine, soit très endommagé, soit trop haut ou bien incorrectement isolé. Ceci est réalisé à l’aide des matériaux plus sophistiqués que le plafond ancien.

Pour quelle utilité ?

  • La pose d’un faux plafond optimise l’isolation phonique et thermique d’une pièce ;
  • Sa pose est un grand succès actuel en matière de décoration intérieure, il est extrêmement esthétique. Nombreuses finitions sont possibles selon votre goût (enduit au plâtre, leds intégrées, corniches, …) ;
  • Le faux plafond assure également l’harmonisation de votre pièce, tout en abaissant le plafond ancien ;
  • Il offre aussi la possibilité de camoufler les éléments non-esthétiques tels que les câbles, les canalisations, les tuyaux…

Connaître les différents types de faux plafonds

Le faux plafond suspendu : Il est fixé à une armature métallique, constituée de rails, de plaques de plâtre BA13 et de suspentes fixées sur les entraits de la charpente. Sa finition est souvent réalisée avec un enduit au plâtre.

Le faux plafond fixe ou tendu : Le plafond est constitué d’une toile thermoplastique (souvent en PVC) appelée Velum, tendue entre les murs. Ce type de faux plafond est généralement utilisé pour les intérieurs contemporains. Il est souvent réalisé sur-mesure. Sa mise en œuvre est très délicate, c’est pourquoi, il est très important de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté.

Bien choisir les matériaux pour un faux plafond

Il existe de plusieurs matériaux pour un faux plafond :

Le plus simple à poser et plus économique, le plafond en plâtre. C’est un matériau très isolant. Il apporte une touche décorative contemporaine grâce à ses belles finitions.

Le faux plafond en PVC : c’est un matériau extrêmement résistant (aux chocs, à l’humidité…) Ainsi, il offre une bonne isolation phonique et thermique à votre espace.

Le faux plafond en métallique : c’est un produit de luxe. Un modèle très résistant, qui convient notamment aux intérieurs modernes. Néanmoins, c’est un peu coûteux par rapport aux autres matériaux. D’autres matériaux sont aussi possibles pour réaliser un faux plafond, contactez un expert pour en savoir plus.

Le prix d’un faux plafond, selon le type

Le prix d’un plafond tendu : En général, son prix dépend de la surface à couvrir, ainsi que la finition selon vos envies (la peinture, le nombre de spots intégrés, …). Sur le marché actuel, son prix par mètre linéaire est environ à 75 € pour une largeur de 3.10 m.

Quant au prix d’un faux plafond suspendu : En moyenne, son prix par m² varie de 15 € à 250 €. Son prix est déterminé selon les matériaux à choisir (dont le moins cher est le plafond suspendu en plâtre et le plus coûteux, le plafond suspendu en métal) ainsi que les techniques utilisées et surtout les finitions pour l’embellir.

Quel est donc le faux plafond idéal pour son bureau ?

Là, vous venez de découvrir de nombreuses variantes de faux plafond, mais quel est donc l’idéal pour rénover un bureau ? Pour que votre bureau ait un aspect plus contemporain, optez pour le faux plafond suspendu en PVC. C’est plus économique ! Sa gamme variée de couleurs permet d’harmoniser le style de votre bureau. Ainsi, pour obtenir un intérieur design, différentes finitions sont possibles : des spots intégrés, corniches, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *